Événements


Le dress code en entreprise

Nous connaissons tous l’adage « l’habit ne fait pas le moine », mais force est de reconnaitre que l’impression positive ou négative qu’on peut avoir d’un individu, en particulier dans le milieu professionnel, est fortement conditionnée par son apparence.

Eu égard à l’importance de cette question, nous avons choisi de consacrer l’article de ce mois au dress code encore appelé code vestimentaire en milieu professionnel.

 Qu’est-ce qu’un dress code ?

Il est important de souligner que le terme générique de code vestimentaire professionnel renvoie à plusieurs réalités. En effet, il peut aussi bien faire référence à des uniformes de travail, à des directives strictes qu’à une consigne générale en matière d’habillement, de coiffure et de maquillage en milieu professionnel.

On pourrait ainsi dire qu’il y a globalement trois niveaux de code vestimentaire.

Notre article n’a pas vocation à s’intéresser aux secteurs et/ou aux activités pour lesquels le port d’un uniforme est obligatoire puisque la question du dress code ne s’y pose pas particulièrement.

En effet, dans ces entreprises, l’uniforme de travail, du fait des spécificités du métier ou des usages, s’impose au salarié qui ne dispose d’aucune marge de manœuvre.

 Quel est l’intérêt d’un dress code ?

Dans les secteurs ou les entreprises dans lesquels le port d’uniforme n’est pas obligatoire, cette question est récurrente et les positions divergent.

Pourtant, l’adoption d’un code vestimentaire aussi général soit-il est important car :

• Il contribue à la construction d’une image pour l’entreprise ;

« Dis-moi ce que tu portes et je te dirai qui tu es », transposé à l’entreprise, cet adage pourrait donner « dites-moi comment vos salariés s’habillent et je vous dirai quel genre d’entreprise vous êtes ».

Ce que nous portons renvoie un message à nos interlocuteurs. Aussi, il est important de s’interroger sur le message, l’image de l’entreprise qu’on souhaite véhiculer.

Ce préalable étant réglé, la nécessité de définir un code vestimentaire s’imposera d’elle-même.

En effet, comment percevrez-vous une entreprise dans laquelle au sein d’un même service certains collaborateurs sont en jean tee-shirt, tandis que d’autres sont en costume ?

Les exemples pourraient ainsi être multipliés à l’infini.

• Il participe au sentiment d’appartenance

L’habillement peut être un élément d’assimilation ou de différenciation. Le fait d’harmoniser le code vestimentaire des collaborateurs contribue indirectement à développer le sentiment d’appartenance à un groupe, à une entité avec ses spécificités.

 Le dress code rime-t-il forcément avec formalisme ?

Dans l’inconscient collectif, la notion de dress code renvoie très souvent au classique costume cravate pour les hommes et au tailleur pour les femmes.
Or, l’adoption d’un code vestimentaire vise d’abord à mettre en avant le professionnalisme et une image d’entreprise (elle peut être formelle, ou plutôt cool). Aussi, le style vestimentaire à retenir est fonction de trois critères essentiels :
– le secteur d’activité : il vous semblerait tout aussi improbable de voir un banquier avec un tee-shirt qu’un plombier en veste ;
– le positionnement de l’entreprise sur le marché (entrée de gamme, milieu de gamme ou haut de gamme) ;
– et le positionnement de chacun dans l’entreprise. Il est en effet difficile de concevoir qu’un coursier soit en costume toute la journée.
La clé réside donc dans l’équilibre entre ces différents critères. Pour cela, il est important de s’assurer de la cohérence et de la pertinence du message qu’on souhaite véhiculer.

 Le dress code ‘’pro’’ : quelques conseils

Comme nous le disions précédemment, le style adopté (formel ou cool) est fonction de chaque entreprise. Il y’a néanmoins quelques écueils qu’il faut éviter pour assurer un certain professionnalisme :

• Les matières :
Les tissus collants (style stretch), transparents sont à proscrire en milieu professionnel.
S’agissant du jean, si son port est admissible, éviter les coupes marquées genre slim, destroy, à motifs, etc. Il doit être aussi sobre que possible et associé à un article plus ‘’pro’’.
Il est également important d’éviter les matières qui se froissent rapidement. En effet, en toute circonstance la tenue doit être présentable.

• La coupe et le décolleté
Peu de personnes aujourd’hui arrivent à faire la distinction entre une tenue professionnelle et celle susceptible d’être portée lors de sorties personnelles, pourtant il est important de réussir à faire cette distinction.
Les mini (mi-cuisses), les bretelles fines, les volants sont à éviter en milieu professionnel. Attention également à la longueur de la fente des jupes et/ou des robes pour les femmes.
S’agissant du décolleté, ce dernier doit être discret.

• Les couleurs et les motifs
Les couleurs, les imprimés et les motifs ne sont pas incompatibles avec le milieu professionnel, le tout étant que l’ensemble de la tenue soit pro.
Pour ce faire, il faut veiller à la coupe, ainsi qu’aux couleurs retenues. A éviter donc les couleurs trop voyantes de même que l’association de plus de deux couleurs (‘rouge, jaune, vert, ça en fait trop pour une seule tenue).

• Les chaussures
Le maître mot reste la sobriété et le confort. En effet, n’oubliez pas que vous allez les porter toute la journée. Aussi, il est préférable de vous assurer qu’elles soient confortables.
Attention, confortables oui mais professionnelles. Cela exclu donc les sandales, certaines chaussures sportives et plus généralement les coupes trop décontractées.

• Les accessoires et bijoux
Professionnel ne signifie pas terne, aussi les accessoires et bijoux sont à encourager.
Il faut toutefois éviter les piercings corporels visibles, ainsi que les bijoux clinquants et/ou chargés.

• La coiffure et le maquillage

Le dress code doit laisser au salarié une certaine latitude dans l’expression de sa personnalité. Toutefois, cette expression doit cadrer avec les contraintes professionnelles. Aussi, les coiffures extravagantes (tant par leur coupe que par leur couleur) sont à proscrire.
Le maquillage quant à lui doit être sobre.

En conclusion, l’objectif du code vestimentaire en entreprise n’est pas que notre interlocuteur ait un souvenir impérissable de notre personne, mais plutôt de notre entreprise. Ne l’oubliez-pas !

Laisser un commentaire