Événements


La recherche d’emploi à l’heure des nouvelles technologies : Les erreurs à éviter

 

 

Chers followers,

Nous revenons pour la deuxième partie de nos conseils portant sur la recherche d’emploi à l’heure des nouvelles technologies, qui sera consacrée aux erreurs à éviter.

Lorsqu’ils postulent, la plupart des candidats a tendance à commettre un certain nombre d’erreurs récurrentes.  En voici quelques-unes qui nous paraissent évidentes et très facile de corriger.

1. Un profil mal personnalisé

Lors d’une inscription sur un jobborad ou un réseau social, il est important d’énoncer clairement son identité, et de faire ressortir avec précision les éléments de formation ainsi que le parcours professionnel (date, lieu, etc).

En effet, il serait maladroit de rendre son profil visible sur la toile alors que ce dernier n’est pas correctement renseigné.

Admettons qu’un recruteur reçoive, la candidature d’un demandeur ayant répondu, sous un pseudonyme, à une offre publiée sur un jobboard. Quelles seraient les chances de ce dernier ?

Il convient également de retenir les éléments de valorisation appropriés (ex : choix des termes contenus dans votre message de motivation).

2. Assiduité irrégulière& réactivité inappropriée

Votre visibilité dépendra de votre régularité une fois inscrit sur les plateformes web de recrutement.

A éviter donc :

  • Une assiduité irrégulière : Après inscription sur les différentes plateformes web, l’utilisateur doit régulièrement consulter ou mettre à jour son interface.
  • Une faible réactivité : L’utilisateur doit idéalement s’efforcer de répondre aux recruteurs ou à d’autres utilisateurs (dans le cadre d’échanges d’informations/d’offres d’emplois, ou d’initiation de projet…) dans un délai maximum de 48 heures.
  • Réactivité inappropriée : Une offre d’emploi a été publiée lundi, vous y répondez mardi en matinée et recevez un mail de confirmation du recruteur. Vous relancez ce dernier mercredi en soirée pour avoir une suite s’agissant du processus de recrutement. En l’absence de retour du recruteur, vous le relancez vendredi.

Attention à trouver le juste équilibre en matière de réactivité de sorte que la sollicitation récurrente du candidat ne soit pas une source d’agacement pour le recruteur.

Toutefois, le fait d’actualiser régulièrement vos principales informations auprès des recruteurs ne fera pas de vous un « harceleur ».

3. Des contenus et contacts inappropriés

Les informations que vous publiez sur vos plateformes web sont considérées comme le reflet de votre personnalité. Les recruteurs n’hésiteront donc pas à vous évaluer sur la base de ces dernières. Aussi veillez à :

  • Vos contenus relatifs aux prises de positions politiques, aux divertissements, aux publications d’images privées (ex : photos de votre dernier week-end à la plage en maillot de bain) sur une plateforme publique.
  • Vos contacts : gare aux recruteurs curieux qui s’intéressent aux pages auxquelles vous adhérez.

4. Orthographe & Vocabulaire douteux :

Ces deux éléments sont des indicateurs du niveau d’éducation du potentiel candidat, aussi nous vous invitons à y faire particulièrement attention.

Cela concerne aussi bien les contenus de vos publications sur vos pages personnelles que sur vos pages professionnelles.

Nous espérons que cet article vous aidera à développer les bons réflexes dans le cadre d’une recherche d’emploi et reviendrons prochainement sur d’autres thématiques.

 

 

Commentaire(s)

  •  :  Aic est un référence, dans mon pays le Gabon. Rechercher du travaille par la billet de cette personnalité morale est très rassurant, et fortement motivant.

Laisser un commentaire